Alzen

Alzen

in
Secrétariat Ouverture / Contact :

Thérèse LYLE - 05 61 64 57 00

Heures d'ouverture:
lundi et jeudi, 8h00- 12h00 - 14h00-18h00

commune.alzen@wanadoo.fr

Géographie, situation, paysage :

La commune d’ALZEN est située sur un plateau à 720 mètres d’altitude, entre la vallée de la Barguillère à l’est, le Col des Marrous au sud, la vallée de l’Arize à l’ouest et la vallée de l’Aujolle au nord. La communauté villageoise d’ALZEN s’est développée, au cours des siècles, en habitat éclaté composé de 28 hameaux.

Population :

Depuis quelques années, la commune connaît un fort accroissement de sa population grâce à une politique d’accueil de nouveaux arrivants et à un dynamisme social et culturel qui la rend attractive. De 1976 à 2016, date du dernier recensement, la population d’Alzen est passée de 60 à 260 habitants. L’école accueille en 2016 54 enfants.

Histoire :

La terre d'Alzen avec ses dépendances de Montels, Nescus et d'une partie de Montagagne, appartient au comté de Foix sous la suzeraineté du comte de Toulouse. En 1243, Bernard Amiel de Pailhès, son détenteur d'alors, en lutte avec le comte de Foix, la fit passer dans la mouvance directe du comte de Toulouse.

Rattachée à la couronne en 1607, son château fut rasé par ordonnance de Louis XIII (roi de 1610 à 1643).

Au XVIII° siècle elle devint propriété de la famille de Narbonne-Lara.

Du fait de son ancienne appartenance au comté de Toulouse, la terre d'Alzen est restée enclave languedocienne jusqu'à la Révolution.

En 1309, le baron Raymond de Durfort accorde aux habitants d'Alzen une charte de coutumes qui fut appliquée par l'assemblée des consuls et des conseillers, représentant les familles du village, chargés de l'administration de la communauté. Par cette charte, le seigneur offrait terres et franchises à tout nouvel habitant d'Alzen pour favoriser le peuplement de ce domaine boisé et d'une nature hostile.

Durant les guerres de religion, au XVI° et XVII° siècle, les Huguenots détruisirent la chapelle, incendièrent le village et les bois d'Alzen. Après avoir fui, les villageois recolonisèrent le plateau où ils cultivèrent le lin, l'avoine, le sarrazin, le blé, l'orge et la vigne, puis, au XVIIIè siècle, la pomme de terre. Cette culture permet aux habitants de la commune d'améliorer leur condition d'autant plus que la commune d'Alzen est citée dans les archives comme la 1ère où l'on sema la pomme de terre.
On remarque encore de nos jours des alignements de plaques de calcaire dressées pour délimiter les parcelles de terre. Cette coutume a traversé les siècles. On n'en voit guère de trace ailleurs dans le département.

Au début du XIX° siècle, les habitants d'Alzen se révoltèrent contre la réforme forestière portant atteinte à leurs privilèges. Comme beaucoup de paysans ariègeois, ils prirent part à la « Guerre des Demoiselles ».
Ils survécurent ensuite difficilement à deux fléaux qui décimèrent la population : la maladie de la pomme de terre de 1845 à 1851 et l'épidémie de choléra en 1854 responsable de la mort de 176 habitants sur les 855 recensés

Traditions :

L'écomusée d'Alzen, traditions pour demain :

Pour connaître les horaires d'ouverture et les animations proposées, vous pouvez consulter le site web : ecomuseealzen.fr

Tél. 05 61 02 74 51

mail : ecomusee.alzen@wanadoo.fr

Patrimoine :

La commune possède un patrimoine particulièrement riche dont la chapelle Sainte-Croix, perchée sur son éperon rocheux, est le fleuron. Symbole du passé féodal, édifiée sur les ruines du château d'Alzen, la chapelle est inscrite à l'inventaire des monuments historiques. Elle est visible de la départementale 117 qui relie Foix à La Bastide de Sérou.

Construite au Moyen Age, sur un des trois prés concédés aux villageois par le seigneur de Durfort, l'église Saint-Martin est devenue l'église paroissiale d'Alzen. Derrière la salle polyvalente et la bibliothèque du village le lavoir datant du début du siècle dernier et récemment restauré témoigne d'un mode de vie aujourd'hui disparu. A Andebu, hameau de la commune, on peut découvrir des abris de pierre singuliers appelés « Tutas » dont l'origine et la fonction se sont perdues dans la mémoire collective. Grâce au fonds départemental d'aménagement et de gestion de l'espace, la commune a entrepris la restauration de terrasses, abreuvoirs et fontaines sur l'ensemble de la commune. Située au pied du parcours accrobranche de l'Ecomusée d'Alzen, la « cabane du major », restaurée en 2007, offre une halte aux marcheurs sur le chemin des estives.

Une légende raconte que le plateau d'ALZEN était autrefois un lac qui fut vidé par les Romains. Le nom du hameau de Vidallac est avancé comme témoignage de ce fait. Les Romains auraient agrandi le trou du Moulicot, par lequel actuellement le ruisseau de l'Estrème, s'écoule en cascade.

Après chaque période pluvieuse, la cascade d'ALZEN présente un débit d'eau spectaculaire et grandiose. Elle mérite alors son nom de « Cascade de l'Extrême » !

Les équipements de la commune :

  • terrain de sport et de jeux,
  • arboretum,
  • salle polyvalente
  • espace associatif
  • bibliothèque
La politique générale du conseil:

La commune d'Alzen mène depuis plusieurs années, une politique d'accueil de nouvelles populations. La commune compte 17 logements sociaux dont 15 sont communaux.

 

La composition du conseil:

André ROUCH, Maire
Christian GABET, 1er Adjoint
Martine FROGER, 2ème adjoint
Katherine WERSINGER : 3ème adjoint

Conseillers municipaux :
Alain DURAND
Jean-Luc ESCURE
Jean-Pierre GARDEL
Anne HAUTEFEUILLE
Marie-Odile MEJEAN
Vanessa PARFONRY
Roland SURRE

 

Les services communaux offerts à la population:


 

Les dossiers en cours :

- Réhabilitation de l'ancienne école

- Création de deux logements sociaux au-dessus de l'école

- Réouverture des santiers de randonnées

 

 

Espace libre :

Terrains constructibles à vendre

La commune d'Alzen vend près du hameau de Bourget deux terrains constructibles de 1515 et 1746 m2 à 15 minutes de La Bastide de Sérou dans un environnement privilégié en bordure de voie communale. Prix : 25 € le m2. Prendre contact avec la mairie.

Calendrier 2016 du ramassage des encombrants :

18-19 avril - 6-7 juin - 25-26 juillet - 17-18 octobre - 12-13 décembre

 

 

Syndiquer le contenu