Castelnau Durban

Castelnau-Durban

Secrétariat Ouverture / Contact :

Monique Soula, secrétaire de mairie,
Lundi au vendredi
MATIN             8 h 30 12 h mairie plus agence postale communale  
APRES-MIDI  15 h à   17 h mairie

Tel mairie: 05 61 96 34 33      mairie.castelnau-durban@orange.fr
Fax mairie: 05 61 96 37 23  
Tel agence postale: 05 61 04 93 67

Géographie, situation, paysage :

Situé  à 432 m d'altitude, le bourg centre est traversé dans sa longueur par la rivière, l'Artillac, qui a creusé son lit dans cette dépression pré-pyrénéenne.
Village rue, en bordure du CD117, l'axe de communication principal entre l'est et l'ouest du département de l'Ariège qui relie Foix, la préfecture, à Saint-Girons, chef-lieu du Couserans.
Coté-est, une entrée remarquable bordée des deux cotés de platanes, répertoriée parmi les sites à préserver dans l'annuaire du PNR.
Au sud, sur les hauteurs, les hameaux principaux dont le Cazalas, le plus élevé à 723 m, a conservé ses vieilles maisons traditionnelles, en pierre.

Population :

Depuis 10 ans, la population est stable. La commune compte 430 habitants au dernier recensement de 2009.

Histoire :

Dès 1292, une charte de coutumes est accordée aux habitants installés dans cette vallée riche, bien exposée et d'accès facile, au pied du « Castel naou dé Durban » -château féodal nouvellement bâti par la famille des Durban - dont on peut apercevoir, encore aujourd'hui, les ruines en haut du « Picou ».
La communauté va se développer jusqu'à atteindre 1500 habitants au milieu du XVIIIe siècle grâce à la paix dans le royaume, aux progrès de l'agriculture et à l'amélioration des routes, prometteuses d'échanges symbolisés par les foires.
En 1760, le roi Louis XV autorise l'établissement de Foires par une charte dont l'original est conservé aux archives départementales. On peut en voir la reproduction dans le poids public, restauré sur la place de l'église. Les photos qui l'accompagnent témoignent de leur importance. Chaque 3 ème samedi du mois, pendant près de 200 ans, les bestiaux occupèrent dans sa quasi-totalité « lou camp de l'aigo » aujourd'hui la Promenade.
Au XIXe siècle, la poussée démographique, les diverses épidémies dont le choléra, l'appauvrissement général du pays entraînent une émigration importante.
Cependant, vers les années 1900, on compte encore prés de 1000 habitants. Les entreprises liées au bois, aux mines, aux carrières de marbre emploient des Espagnols, des Italiens, des Portugais qui seront suivis des opposants à l'Espagne franquiste. Les guérilleros morts pour libérer l'Ariège, ont leurs noms gravés sur le monument érigé à leur mémoire au pied du « Picou » (commémoration, chaque année, des évènements tragiques des 21 et 22 août en commun avec Rimont).
Les conséquences des deux guerres, l'exode rural entraîneront un déclin qui n'est pas inéluctable...

Traditions :

La fête locale de la Saint-Michel, organisé par le comité des fêtes, se perpétue tous les mois de septembre. Mounjetade, bals, concours de pétanque, retraite aux flambeaux ...offrent aux petits et aux grands des moments de convivialité, de rencontre et d'échanges.
Les fêtes familiales du cochon débutent dès les premiers froid de décembre et s'étendent jusqu'en février.
Le rugby dont la 1ère équipe des rouge et noir fut créée en 1937 attire toujours les sportifs regroupés dans l'Union sportive Castelnau-Bastide (U.S.C.B. 117).

Patrimoine :

La chapelle dédiée à St Michel, patron de la commune, les ruines du château ainsi que le cimetière ombragé de cyprés, en haut du « Picou » constituent un ensemble inscrit aux monuments historiques depuis 1945.
La chapelle qui contient un rétable en bois doré du XVIIIe, ouvre ses portes pendant les Journées du patrimoine, grâce à des bénévoles.
L'église, sur la place du village, conserve une pieta et deux lustres en bois doré du XVIIIe.
La Bascule des poids publics, sur la place de l'église, vient d'être restaurée. Elle offre des agrandissements de cartes postales anciennes retraçant la vie du village autrefois.
La promenade à l'ombre de platanes centenaires qui longe l'Artillac est un lieu de halte idéal pour les touristes de passage :
- Exposition permanente sur le thème du « Séronais au fil de l'eau » aire de pique-nique, au bord de l'eau, parkings aménagés avec toilettes, 
- aire de camping-car avec borne. 
L'échoppe des paysans et artisans du Séronais, dans l'ancien lavoir communal propose à la vente, les produits du terroir pendant la saison estivale.
+ mines et carrières,
+ carrières de marbre

La composition du conseil:

Monique Charles, Maire
Guy Eychenne, 1 adjoint
Henri Pédoya, 2 adjoint
André Delqué, 3 adjoint
Bernard Bize,
Sylvie Delqué,
Catherine Ensminger,
Alain Leroux,
Didier Rouch,
Pascale Sans.

Les services communaux offerts à la population:

- l'école (photo)
 Un regroupement pédagogique avec la commune de  Rimont  conforte 4 professeurs des écoles. Les enfants de maternelle et niveau CP sont accueillis à Rimont, les CE1, CE2, CM1, CM2 sont accueillis à Castelnau-Durban.
Un transport scolaire, dédié au RPI, accompagne les enfants de chaque commune vers leur école. Une accompagnatrice veille à la sécurité des plus jeunes lors des montées et descentes du bus et pendant les trajets.
 - l'agence postale (horaires et localisation)

 - la bibliothèque est ouverte les
    Mercredi de 10h à 12h et de 16h à 18h
    Jeudi de 17h à 18h30
    Samedi de 10h à 12h

Les services intercommunaux délivrés sur la commune:

- La cantine est proposée aux enfants. Les menus sont préparés en partenariat avec une commission de parents d'élèves, d'enseignants...
Deux repas biologiques sont servis par semaine
- La bibliothèque, en cours de réaménagement dans une salle attenante à l'école, offre de nombreux ouvrages pour tout public. Elle s'insère dans le réseau des bibliothèques du Séronais. Les horaires d'ouvertures seront prochainement renseignés (ouverture 6 heures par semaine)
- L'accueil de loisirs périscolaire et le centre de loisirs sont des services offerts aux enfants à partir de 3 ans.
- L'échoppe des artisans est située sur la promenade en  bordure de l'Artillac face à la place de l'église. Les agriculteurs et les artisans locaux nous offrent de délicieux produits (fromages, foie gras, miel....) et accessoires  (couvertures, terres cuites...). L'échoppe ouvre ses portes du mois de juin au mois de septembre.

Le mot du Maire :

(écrit en janvier 2009)

En ce début d'année 2009, je tiens à remercier la nouvelle équipe municipale qui, au lendemain des élections, s'est immédiatement mise au travail.
Si 2008 a été une année d'étude des projets annoncés dans le programme électoral, en 2009, certains devraient se concrétiser : l'installation de la chaufferie-bois dans les bâtiments « Mairie-Ecole », l'aménagement de la bibliothèque, le Plan local d'urbanisme.... Des investissements à long terme pour un développement durable.
Comment vivrons-nous cette année de crise dont nous subissons déjà les prémices, au moment où la poste est menacée de fermeture ? - L'avenir nous le dira - D'ores et déjà, soyez assurés de notre volonté à soutenir et défendre les intérêts de la commune pour que chacune et chacun y trouve son compte.

A toutes et à tous,
Bonne Année !
          Le Maire,
          M. CHARLES.

Les travaux :

Chaudière bois plaquettes pour chauffer les locaux de l'école et des logements.
L'aménagement d'un jardin d'enfant à proximité de l'école

Les dossiers en cours :

L'étude d'un plan local d'urbanisme (PLU)
L'aménagement de la bibliothèque dans une salle juxtaposée aux classes d'école

Syndiquer le contenu